Passion Warhammer


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Typologie des joueurs de Warhammer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kormin
Chef de garde
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : 49
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Typologie des joueurs de Warhammer   Mar 14 Juin - 15:58

En tant que joueurs nous avons tous nos petits défauts, que l’on en soit conscient ou non : mauvais joueur, excessivement superstitieux, maladroit, lent, pinailleur… Bien entendu, c’est chez les autres joueurs que l’on remarque le plus facilement ce genre de caractéristiques, qui, à l’occasion d’une bataille qui se déroule mal après une mauvaise journée, deviennent rapidement insupportables… Et oui, cela est certainement un lieu commun, mais il y a à peu près autant de manières d’appréhender et de jouer à warhammer que de joueurs ; à partir de cette affirmation, il m’a semblé intéressant d’essayer de délimiter quelques catégories de joueurs que l’on rencontre communément, le tout de façon très schématique et très peu formelle…

Soyons clair dès le début : cet article n’a d’autre but que celui de vous divertir : parmi l’amas de traités de stratégie, de guides de peinture et de manuels de la parfaite liste d’armée, tous plus intéressants les uns que les autres mais parfois un peu secs, voici ce que j’espère être une bouffée d’air, qui je l’espère fera s’esquisser ne serait-ce qu’un sourire sur vos visages de généraux burinés par les batailles…

Je me propose donc de faire un portrait, nécessairement caricatural, des différents « types » de joueurs que l’on peut rencontrer au cours des batailles que nous sommes tous amenés à disputer contre des inconnus, au games workshop local ou en tournoi… La première partie sera entièrement dédiée à la description des débutants, puis je ferai un tour d’horizon des caractéristiques diverses que l’on retrouve chez certains joueurs, et je terminerai par l’étude des psychopathes du jeu, les cas les plus extrêmes de monomanie rencontrés autour d’une table de jeu…

Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé n’est pas forcément fortuite ^^… Note préalable cependant : cette description est volontairement généralisatrice et très abusive, le but n’est aucunement de jeter la pierre à qui que ce soit, il s’agit juste d’un défouloir pour mettre en avant, de manière tout à fait caricaturale nos petits travers de joueurs … Et puis, prendre mal ce genre de commentaire, ça veut déjà dire que l’on s’y reconnaît un peu non ^^ ?

PARTIE I- LE DEBUTANT : ENTRE SCOUT ET SNOTLING

1) Un samedi après-midi chez Games Workshop…

Magasin Games Workshop n’importe où dans le monde, un samedi après-midi quelconque…

Le vendeur : « bon alors, qui veut jouer ? » « moi m’sieur, moi m’sieur, moi, moi !! moi chuis là wouhou, j’peux jouer Archaon ? Ouaaaaais, tu vas voir comment qu’on va te démonter avec notre Archaon, même que c’est lui le plus fort ! Quoi ? Tyrion ? Oublie, c’est une buse à côté… ».

Vous l’avez sans doute deviné, à tout seigneur tout honneur, je commencerai donc par le débutant, et plus particulièrement le jeune débutant : « fan » du seigneur des anneaux depuis la sortie des films de Peter Jackson, il veut jouer les elfes « paske c’est trop cool quand legolas il se sert d’un bouclier comme skate board et qu’il balance le nain !». Où alors chaos, « paske Archaon y déchire tout et le buveur de sang y t’pète ta gueule ! ».

Ils sont de plus en plus nombreux et ont trouvé le refuge : les magasins Games Workshop le mercredi ou le samedi après-midi, où ils se rassemblent pour :

-faire des batailles ultra tactiques à 12 (la méga alliance skavens/nains/khemri contre l’ultime armée hauts elfes/orques et gobs/comtes vampires et allons donc…) et sans listes d’armées avec 4 persos spéciaux de chaque côté.

-à l’occasion renverser deux ou trois pots de peintures et faire tomber les blisters à la douzaine.

-Persécuter ces pauvres T-shirts rouges qui croyaient que bosser chez gw consistait seulement à discuter avec des vétérans.

-Faire fuir les clients avec leurs cris de banshee. Exemple type : une cliente potentielle arrive : « mon fils aimerait bien faire des warhammer du seigneur des anneaux (vocabulaire de néophyte oblige…) mais j’ai vu à la télé que ça entraînait les jeunes à profaner des cimetières à Carpentras et à sacrifier des poulets dans des rites satanistes, alors je voudrais me renseigner, paske vous comprenez bien moi je m’inquiète, avec tout ce qu’on voit à la télé hein, enfin bon moi c’que j’en dis, d’not temps c’était pas comme ça, c’est les OGM et le trou dans la couche d’ozone ça nous rend tous fous… » ; le vendeur : « ah mais non madame, détrompez-vous, nos jeux de figurines sont tout le contraire de ce qui est prétendu par les mauvaises langues et les généralisations abusives : ils développent talents et qualités comme la patience, le sens tactique, la capacité à optimiser une liste d’armée ou une situation donnée… blablala… boîte de base… blablabla… seulement 75 euros… blablabla… boîte de peinture… livre d’armée… blablabla et comme je suis sympa, je vous offre la bombe de sous-couche… » ; bref, la cliente conquise, le vendeur content d’avoir presque conclu son affaire, et sur ces entrefaites, voilà que débarque un collégien habitué des lieux qui en guise de salut beugle un « waaaaaaagh » retentissant et annonce d’emblée en hurlant que, je cite, « ce soir j’vais massacrer tes pitoyables humains avec mes khorneux, mon buveur de sang va t’étriper et ton crâne servira de gobelet lorsque mon seigneur boira ton sang bwahahahaharrr (rire sadique…) ! »…(là normalement le vendeur prend un cachet de Valium (le troisième de l’après-midi)) pour empêcher ses pulsions meurtrières de prendre le dessus…). hum, ça la fout mal, non ?

2) De l’initiation du newbie à notre belle passion.

Quoi qu’il en soit, les nouveaux venus sont essentiels au renouvellement du hobby, et il faut tout faire pour les aider, et si possible les empêcher de devenir lesdits snots hurlants… Prenons-les sous notre aile et faisons tout notre possible pour les aider à débuter et surtout ne pas se décourager : leur motivation, leur enthousiasme parfois un peu puéril et leur gentille naïveté vont être soumis à dure épreuve lors de leurs premières parties (« eh oui, encore un massacre… »… « ah oui, 4 tables rases d’affilée, ça fait 3 fois que je te dis de ne pas charger des dragons ogres avec tes archers hauts elfes ! »… « oui il faut aussi que tu achètes de la peinture »… « oui, et le livre d’armée aussi »… « comment ça tu n'as plus assez pour acheter des figurines?»… « pleure pas, c’est normal que tu peignes pas comme ça, c’est Bruno Grelier qui l’a fait »…).

Il faut le féliciter sur ses débuts en peinture même si c’est désastreux… « alors, honnêtement, comment tu le trouves mon champion lancier ? » , ledit champion ayant été peint selon des techniques picturales certes rapides mais assez éloignées des standards ‘eavy metal : soit 1) la fig a été trempé, socle compris, dans un pot d’enchanted blue… 2) les pinceaux GW ça coûte cher, j’ai préféré utiliser une truelle de maçon…


Dernière édition par le Mar 14 Juin - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kormin
Chef de garde
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : 49
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Typologie des joueurs de Warhammer   Mar 14 Juin - 15:59

Ne jamais lui dire : « tiens c’est marrant, tes aplats de couleurs me rapellent less coloriages de mon petit frère, en moins bien ! » ou encore, lors d’une bataille «rassure moi, le livre de règles que tu as lu, c’était bien marqué « warhammer » dessus, pas « monopoly » hein ? » ; optez plutôt pour la diplomatie: « ta technique de peinture est peu orthodoxe mais plutôt efficace, et puis de loin tu peux être sur qu’on la remarquera... » (même si en réalité, le fluff nous suggère d’éviter des marteliers en armure violette avec des barbes teintes en bleu (marteliers de slaanesh ? ça existe ça ?)…) ou encore « je peux me tromper, mais je ne crois pas que tes brise-fer aient un mouvement de base de 5 pas » (et faites semblant de chercher dans le livre d’armée pour lui faire plaisir…). Ces efforts seront autant d’encouragements pour lé débutant, qui, gagnant en confiance en soi, pourra continuer son chemin dans le hobby sans se transformer en snot (voir plus bas…).

3) Observations sur le comportement du débutant moyen sur les forums.

Les débutants fréquentent aussi parfois les forums internet, et là encore, il y a une forte dichotomie entre le débutant « sage », type scout space marine, et le newbie chiant type snot : le premier se présente en arrivant, fait un petit tour histoire de se faire une idée de la manière dont les choses se passent sur ledit forum, lit la charte (non là je déconne, personne ne fait ça ^^), donne son avis sur quelques sujets et, avant de passer à l’acte avec un grand A, c’est-à-dire créer son propre sujet, utilise la fonction recherche… aaaaah le nouveau membre de rêve… Le snot, lui, est bien différent : c’est à lui que l’on doit ces innombrables sujets passionnants comme « quelle est la meilleure armée », « quelle combo d’objets magiques choisir pour latter mes potes ? », « quel est le perso spécial le plus bourrin ? »… En général, il adore le chatspeak et ses réponses sont soit de type sms, soit de type dernier aux dicos d’or, soit les deux à la fois… C’est aussi un champion du monoligne inutile, dans le but inavoué mais tellement évident de faire monter son nombre de posts et ainsi grimper les « grades » qui lui apporteront une pseudo reconnaissance, sorte de compensation virtuelle aux difficultés de la vie de collégien méprisé de tous (il est vrai que collégien, en soi ce n’est pas évident, mais en traînant en plus la réputation de « celui qui peint et joue avec des playmobils », la survie devient une gageure…) ; comme je le disais donc avant de dévier sur un peu de cette psychologie de bas étage dont j’ai le secret, le snot adore les réponses constructives comme « ouais », « d’accord avec toi » ou, sa préférée, « ouais mais ta tactique elle est bien mais sauf que je prends archaon et t’es mort » (oui car le snot, pour une raison inconnue, fait une fixette sur Archaon… en attendant Valten MK3…). Il n’hésite pas à clamer haut et fort ce qu’il pense, et même s’il joue depuis moins de trois mois, n’a pas peur de passer après un joueur vétéran pour lui démontrer avec moult « fôtes d’aurtograf » combien sa liste est à chier et combien lui il aurait fait mieux (« les marodeur sa cerre a rien y st tro nul tu frais mieu de prendre archaon a la place »… eh oui Archaon, encore, je sais…). En un mot, que du bonheur pour les modérateurs…

4) Les premières batailles du débutant, où comment pousser à bout le plus calme des joueurs confirmés.

Une autre expérience intéressante du débutant sont bien entendu ses premières parties, et là encore on observe des divergences de comportement entre le scout et le snot : les deux partent en général d’une base commune : la bataille d’initiation au games workshop… puis chacun commence à se bâtir une armée et à jouer… de façon différente… Mais n’allons pas trop vite et commençons par le commencement :

-la bataille d’initiation avec un vendeur games workshop : c’est la grande première pour beaucoup de joueurs ; bon, tout le monde sait que ces batailles c’est du grand n’importe quoi, sauf le débutant. On fait fi des règles (ce qui est normal dans une certaine mesure, il faut simplifier au maximum) et pour que ce soit marrant, il faut un massacre au deuxième tour, sinon on s’ennuie, donc les tables font un mètre x un mètre et on avance à grands coups de marches forcées pour arriver rapidement au corps à corps, ce qui permet au vendeur de lancer un retentissant « WAAAAAGH » ou un « POUR KARL FRANZ » pour bien montrer que quand on joue à warhammer on est à fond dedans et que bon, on s’amuse bien, on gueule, on se marre bien et tout ça (et hop, encore un Valium…). Et le débutant dans tout ça, que fait-il ? Eh bien en général il ne dit rien, tout intimidé qu’il est par ces belles figurines qu’il ne veut pas abîmer et toutes ces règles qui lui sont assénées pendant une demi-heure, et il laisse le vendeur lui dire ce qu’il devrait faire ou ne pas faire… donc en gros, le vendeur gagne ou laisse gagner selon son humeur et hop on passe à la caisse… En bref, la bataille d’initiation n’a rien d’exaltant, elle permet au joueur potentiel une première approche des règles et au vendeur de se ridiculiser en public lorsqu’elle a lieu en présence de quelques spectateurs, qu’il obtient des jets de dés minables et qu’il ne peut pas détourner les règles à son avantage… On notera que jusqu’ici les différences entre scout et snot sont quasi-imperceptibles… Cette période ne sera que de courte durée, et le snot se révélera lorsqu’il commencera à collectionner sa première armée, ce qui nous amène donc à…

-la première « vraie » bataille au games workshop local : (n.b : je sais que toutes les batailles ne se jouent pas à GW, mais c’est contre un inconnu que les caractéristiques du snot sont les plus évidentes, c’est la raison pour laquelle j’ai choisi cet environnement particulier pour mon étude…). Et oui, il a fallu que ça tombe sur vous : le gars du staff vous avait juste dit « ce soir tu joues contre du chaos », sans préciser que votre adversaire était ce jeune garçon qui, quelques jours plus tôt, alors que vous sortiez votre dernière merveille en matière de peinture pour la montrer à l’assemblée, vous avait légèrement poussé dans le dos alors qu’il courait dans le magasin pour échapper au courroux de son meilleur pote dont il avait traité les elfes noirs de « tapettes en robe violette »… Vous auriez pu tomber contre un débutant de type scout, et cela n’aurait posé aucun problème : débutant certes, mais appliqué, après quelques mois il maîtrise déjà la plupart des règles et prévient dès le début qu’il est probable qu’il se trompe par moments et qu’il ne faut pas hésiter à le corriger… Très pro, il a rangé avec précaution ses figurines dans une valise pleine de mousse et de coton faite maison, quasiment toute son armée est peinte, et même si c’est très loin d’être parfait, on voit qu’il a fait attention et les aplats de couleurs sont nets et quelques brossages à sec ont été tentés… aaaah que du bonheur… oui mais non, là vous n’avez pas eu de chance, ce soir, c’est snot braillard au menu… C’est avec un dépit teinté de joie que vous apprenez la nouvelle : dépit parce que jouer contre un gars qui débute juste quand on joue depuis 8 ans, ça limite les possibilités tactiques, et parce que jouer contre une armée sous-couchée en noir (non, j’exagère, les arrêtes des armures de quelques guerriers du chaos sont peintes en boltgun métal) on a déjà fait plus agréable… Mais d’un autre côté, rabattre le caquet de ce morveux qui vous à détruit votre conversion de dynaste sur manticore quelques jours plus tôt n’est pas déplaisant, ce qui compense un peu cette frustration…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kormin
Chef de garde
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : 49
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Typologie des joueurs de Warhammer   Mar 14 Juin - 16:00

Bref, la partie va commencer, vous commencez à sortir précautionneusement vos figurines peintes avec amour (sauf le dynaste sur manticore parce que… ah oui, désolé de retourner le couteau dans la plaie ^^) tout en observant avec un regard plein d’effroi votre adversaire qui sort les siennes, qui étaient en vrac dans son sac à dos… le peu de figurines peintes sont tout écaillées et vous avez mal au cœur de voir la magnifique figurine d’Archaon barbouillée et traitée de la sorte… Avant de réaliser : Ar… Arc… Archaon ? Mais qu’est-ce qu’il fout là celui-là ?, vous demandez-vous en commençant à ressentir un frisson le long de l’épine dorsale. « Dis-moi ta figurine là, tu l’utilises comme un « simple » seigneur du chaos hein ? »… « ah ben non, c’est Archaon ! il explose tout le monde ! » vous répond le snot avec un sourire sadique… Faisons rapidement le point : vous étiez venu dans l’espoir de passer un bon moment en faisant une partie équilibrée de 2000pts, et vous vous retrouvez face à un débutant de 13 ans qui ne fait pas dans la dentelle… Vous respirez un grand coup, et essayez de vous rassurer : « bon, Archaon d’accord, mais ça veut dire pas d’autre personnage, donc je vais dominer la phase de magie avec mes deux sorciers niveau 2… et puis il va être en sous nombre, et puis mes balistes vont en faire des brochettes… » ; c’était sans compter le deuxième sorcier que votre adversaire aligne, ayant dépensé plus de la moitié de ses points en personnages… Sans oublier les chevaliers élus et autres monstruosités… Bon, d’un autre côté, c’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de figurines en face, mais pour la partie équilibrée, on repassera… Vous commencez la bataille confiant, sur de pouvoir tirer avantage de votre supériorité numérique et de votre expérience… c’est alors que tout dérape : eh oui, la fameuse chance du débutant, ce n’est pas un mythe… il obtient pouvoir irrésistible sur pouvoir irrésistible, avance de 12ps par tour avec ses bêtes du chaos, et de votre côté, vous enchaînez les fiascos et vos balistes s’acharnent à tirer dans le vent… Au début du troisième tour, vos chevaliers sur Sang froid sont en déroute, les capacités intellectuelles de vos deux sorcières sont à peine égales à celles d’un skaven lobotomisé à la suite de fiascos particulièrement malchanceux, vos arbalétriers et vos balistes se sont faites désosser par Archaon et vos cavaliers noirs sont allés voir si le flocage est plus vert sur la table d’à côté… En bref, c’est la déroute, vous vous faites laminer, et à chaque jet de dé réussi, l’insupportable morveux lance des hurlements de triomphe et ne se gêne pas pour vous narguer… Vous déclarez forfait à la fin du quatrième tour, dépité et énervé… Sa conclusion à la bataille « j’te l’avais dit qu’Archaon il est troforre ! », avant de vous crucifier en osant vous donner un conseil « moi j’dis, t’aurais du prendre Malekith »… Vous rentrez chez vous décomposé, complètement dégoûté et en maudissant les concepteurs de la liste d’armée du chaos, d’autant plus humilié que tout le monde dans le magasin a assisté à votre pitoyable défaite… Vous décidez alors, de dégoût, d’arrêter les elfes noirs et de commencer une armée de nécros bien boostée pour le poutrer lors de votre prochaine rencontre… Les newbies pousseraient-ils leurs aînés au bourrinisme ? ^^

5) Conclusion : débutant un jour, mais pas toujours : message d’espoir pour se forcer à la tolérance ^^…

Que peut-on conclure de ces quelques observations ? et bien premièrement que les débutants sont un sujet qui m’inspire : j’étais parti pour ne faire que quelques lignes sur leur description, mais je me rends compte que j’en ai écrit plusieurs pages… Ce qu’il ressort de cet article chaotique, décousu et bien sûr très exagéré (mais certains aspects ne sont-ils pas assez réalistes ?), c’est en effet l’importance de toute cette catégorie de nouveaux joueurs. Oui ils continueront à polluer nos forums préférés avec leurs commentaires sur la supériorité d’Archaon, à faire des remarques inappropriées (« mais euh pourquoi le capitaine terminator il ressemble pas à Schwarzie ? »), à massacrer des figurines que leurs parents ont payé des fortunes pour occuper leurs rejetons (« pendant qu’ils jouent avec leurs bonhommes en plastique, ils font pas de connerie »), à massacrer nos troupes sur trois jets de dés chanceux, à nous irriter avec leur sans-gêne et leur comportement, mais comme je le notais plus haut, ils sont aussi l’avenir de notre passion commune, et c’est ce qui les rend importants : si l’on parle autant d’eux, c’est qu’ils symbolisent le passage progressif d’un hobby élitiste, réservé à une minorité de passionnés adultes enfermés dans leur tour d’ivoire, à un passe-temps qui a ouvert ses portes à un public beaucoup plus vaste, n’en déplaise à certains. Et puis, débutant est un stade par lequel nous sommes tous passés un jour ou l’autre, et nous savons tous qu’il ne s’agit que d’une étape à dépasser ; sachons être patients avec ces « vétérans en devenir » et dans les moments « limite » ou l’envie nous vient d’en embrocher un sur ses propres lanciers parce qu’il vient de renverser un pot de blood red sur nos chaussures neuves, respirons un grand coup, demandons au vendeur s’il lui reste un Valium et rappelons-nous ces temps immémoriaux où nous-mêmes insupportions les vieux briscards… Ca ne résout pas tout, mais ça aide, au moins pendant quelques instants, à mieux supporter leurs hurlements stridents, leur maladresse et leur monomanie obsessionnelle archaonique (bientôt Valtenienne... quelles jolie expression !)… Enfin, jusqu’à la prochaine raclée infligée par un snot en tous cas…


Dorktaku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnor
Chef de garde
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: Typologie des joueurs de Warhammer   Mar 14 Juin - 16:05

Kormin, pourqoui tu a mis Snotling en gras... lol!

Et le premier qui oublie de dire Maitre Kormin, c'est le squiiick, vu?

-Magnor-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florp
Roi du forum
avatar

Nombre de messages : 573
Localisation : brest
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Typologie des joueurs de Warhammer   Mar 14 Juin - 16:19

lol c'est super comme descriptif

_________________
les nains, du haut de leurs temple, quarante siècles les contemplent

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snyfarium
Chef de garde
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : 69
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: a lol   Mar 20 Déc - 23:57

C'est bizarre mais je crois m'etre reconnu à certain endroit.. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyrius malcor
Garde
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 26/11/2005

MessageSujet: Re: Typologie des joueurs de Warhammer   Mer 21 Déc - 0:18

BON VRAIMENT BRAVO (oups le caps lock) non vraiment excellent, car je reconnais exactemment les snots du shop près de chez moi. on en a un d'ailleurs qu'on a surnommé "stargate"

explication:
alors que nous entamions une partie entre tyranides et spaces marines, le petit gosse chevelu et binoclard se ramène avec pour intention d'acheter une mega force spaces marines. le gosse est passioné apr stargate, et fera une armée "stargate" parce que "stargate" c'est de la balle. il parle d'escouades tactiques qui seront Sg-7 et Sg -8, il parle d'une escouade de terminator qui sera SG-1 avec un lance-plasma lourd pour représenter tilk. alors que mon ami me tape dans le dos en se mordant la lèvre (essayant de ne pas se pisser dessus à cause de l'hilarité génerale) et qui me répete de me reprendre car je suis simplement couché sur le sol, hurlant de rire, tpant les poings par terre, alarmant manu, ce cher vendeur GW si sympathique. alors que je tente de me reprendre, il me ressors une couche, décidé à m'achever définitivement, il désigne simplement les gaunts tyranides en demandant d'un air si naif et co... compréfensif que nous sommes nous n'essayons de ne pas mourir d'un infarctus du Miocarde lorsque il demande si ce n'est pas eux les carnifex.

bref pour toutes les parties que j'ai vue ou les gosses se ramène sans n'avoir jamais entendu parlé d'un "livre de règle"

bref très marrant ton texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Typologie des joueurs de Warhammer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Typologie des joueurs de Warhammer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquête en ligne sur les joueurs de warhammer
» Recherche joueurs: Hordes/Warhammer Battle
» Regions
» [Camp] Tests
» [13] La Guilde des Joueurs, Gardanne, Club Warhammer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Warhammer :: Corbeille :: Corbeille-
Sauter vers: